Capsules d'informations

L' AFFAIRE EST KETCHUP !!!!
C'est le mois d'août, nous avons une grande variété de produits.
Les tomates de jardins sont succulentes toutes autant que la panoplie de bons légumes. Il existe des centaines de variétés de tomates, nous on peut en compter 5-6. Vous savez, les tomates de champ peuvent parfois avoir de petits défauts sur leur aspect physique, mais ces petites anomalies n'affectent pas leur goût sublime. Parfois c'est une autre tomate qui poussait trop prêt, parfois c'est une branche du plant qui était mal placée ou trop proche du sol. Très souvent, ce n'est que des défauts à la surface, donc il n'y a pas vraiment de perte.
TOMATES À KETCHUP
Comme nous avons un souci de ne pas gaspiller de nourriture, nous gardons les tomates moins belles, celles qui ont trop d'anomalies, pour la transformation. Pour faire des conserves, sauces ou des soupes, c'est parfait et ça revient moins dispendieux pour vous. Si ça vous intéresse, informez-vous au kiosque au sujet de nos tomates # 2 ou ce que l'on appelle "tomates à ketchup".
Pommes:
Ça change vite...
La PaulaRed a fait son entrée: dure et sure
la jersey Mac: croquante et mi-sucrée/mi-acide
MELBA: croquante et de plus en plus sucrée
blanche: tendre et un peu farineuse (bien mûre)
On prépare tranquillement notre premier pressage de pommes. Nous prévoyons le faire en début septembre. Pour faire du jus, ça prend des pommes assez mûres. Nous devons être patients, mais nous avons très hâte.
La ferme LAVAL GAGNON  engage des travailleurs étrangers depuis quelques années. Cette année, Eloy est arrivé le 27 mai et il a fait une quarantaine de 14 jours, donc il a commencé à travailler le 11 juin. Maximino, lui, est arrivé le 10 juin et il commencera à travailler ce vendredi de 25 juin. Nous avons bien hâte, une paire de bras supplémentaire ne sera pas de trop. Nous aurons un 3e et dernier travailleur qui devrait arriver quelque part en juillet. On se compte chanceux cette année, car l'an dernier, les trois sont arrivés seulement en août.
Cette belle main d'oeuvre est absolument essentielle, elle fait toute la différence à la fin de l'année. Ce sont des gars merveilleux, gentils, respectueux et travaillants. Ce sont les mêmes qui reviennent d'année en année. Pour Eloy et Maximino, ce sera leur 4e saison avec nous. Eduardo, qui était là à notre première année (il y a 6 ans) n'a malheureusement pas pu venir pour cette saison, mais nous espérons fortement qu'il reviendra l'an prochain. GRACIAS AMIGOS!!!
GRACIAS Y HASTA PRONTO!

17 mars 2021

                          Petites informations supplémentaires concernant les 11 générations de Gagnon.

 Selon mes recherches, c’est à la 4e génération, soit à Charles-François Gagnon, qui est arrivé à la ferme (l’emplacement) actuelle située à Sainte-Famille., en 1783.  Comme bien des terres et des histoires de famille de l’époque, il y a eu division et fusion de lots avec des terres avoisinantes. 

                                                 HOMMAGE AUX ANCÊTRES

L’île d’Orléans est un lieu de patrimoine et d’histoire où l’on retrouve de multiples monuments en l’honneur des ancêtres qui ont contribué à bâtir le Québec.  La grande famille Gagnon ne fait pas exception, elle a elle aussi son monument.   Ce monument a été érigé la première fois en 1909 sous la forme d’une croix et d’une plaque gravée. 

Cette plaque se situe dans la municipalité de Sainte-Famille, mais plus dans le bas du village.  Elle est sur la terre où Robert Gagnon (cousin de Mathurin) est arrivée vers 1656.  Robert était mariée à Marie Parenteau et il est décédé le 2 septembre 1703.  C’est donc ROBERT GAGNON qui a été le premier des Gagnon à s’établir sur l’île. 

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais à la Ferme Laval Gagnon, il y a aussi une plaque commémorative.  Elle est située sous le gros épinette au coin du stationnement. C’est une plaque en mémoire des descendants de la famille Ouimet.  Et oui, avant les Gagnon, c’était les Ouimet....et avant les Ouimet, il y avait probablement une autre famille...c’est ça la vie...l’histoire se poursuit. 

Lors de vos prochaines visites sur l’île ou par un beau dimanche après-midi, pourquoi ne pas faire le tour de l’île.  Tout autour, vous trouverez différents monuments ou plaques commémoratives des familles souches.  Qui sait, vous trouverez peut-être celle de votre famille. 

Si le domaine de la généalogie vous intéresse, ainsi que tout ce qui touche l’histoire en générale, je vous invite à visiter la MAISON DE NOS AIEUX (Parc des Ancêtres) situé au presbytère de l’église de Sainte-Famille.  Selon les saisons, il y a différents types d’expositions et d’activités pour toute la famille en plus d’un super beau parc pour casser la croûte. 

 ******************                  ******************                        ****************               **********************

9 mars 2021

ANCÊTRE MATHURIN GAGNON

Ce sont 3 frères, Mathurin, Pierre et Jean, et un cousin, Robert, qui sont les premiers Gagnon à s’établir au Québec vers 1640.  Ils proviennent de la paroisse de Tourouvre au Perche en France. 

Notre ancêtre à nous, c’est le plus vieux des 3 frères, Mathurin.  Mathurin s’établit d’abord en basse ville où il opère un petit commerce.  C’est lui qui s’est marié le plus tard, soit en 1647 à l’âge de 41 ans.  Sa jeune épouse, Françoise Goudeau (Boudeau) n’avait que 13 ans.  Aujourd’hui c’est choquant....mais à l’époque c’était la réalité. 

 

Les 3 frères gardaient un commerce à Québec.  Ils faisaient partie des premières communautés d’affaire de l’époque.  Mathurin était le seul des 3 qui savait lire et écrire. 

Selon les registres, il serait retourné en France pour affaire à quelques reprises. C’est lui qui gérait aussi les affaires familiales en France.  Avant son mariage avec Françoise, il y serait retourné pour chercher sa mère et sa fille ainée (issue d’un autre mariage). 

 

Vers 1650, il s’établit sur sa nouvelle concession à Château-Richer.  Mathurin était un homme qui prospérait.  En 1681, il était un des habitants les plus dynamiques, il avait 20 bêtes à cornes et 45 arpents de terre en culture. 

 

Mathurin Gagnon et son épouse ont eu 14 enfants.  Il est mort à l’âge de 83 ans le 20 avril 1690.  Les 3 frères Gagnon, sont à l’origine d’une des plus nombreuses familles du Canada-Français. 

 

 

 

Voici la généalogie entre Mathurin et notre garçon Tommy. 

 

1re  génération : Mathurin (Françoise Boudeau) mariage 1647

2e  génération : Joseph (Marie Cloutier) mariage 1699

3e  génération : François (Thecie Deblois) 1739 et (Marie-Louise Beauche) 1748

4e génération : Charles-François (Marie-Charlotte Deblois) 1781

5e génération : François (Marie-Anne Gosselin) 1814

6e génération : Pierre (Adeline Martel) 1869

7e génération : Elzéar (Marie-Louise Prémont) 1904

8e génération : Irénée (Odile Létourneau) 1950

9e génération : Laval (Suzanne Blouin) 1978

10e génération : Pierre-François (Marie Thivierge) 1997

11e génération : Tommy et Dalie

 

Ouf... plus de 350 ans d’histoire en quelques lignes...

RESPECT À TOUS NOS ANCÊTRES!!!

 

lundi 1 juin 2020

Bonjour,
NOUVEAUTÉ aux kiosque


Trous de beigne aux patates en vente à notre kiosque! Arrivage tous les vendredi pm jusqu'à épuisement.
Ces petits délices sont réalisés par les SAVEURS DE L'ISLE D'ORLÉANS, notre partenaire depuis quelques années. Située à Saint-François, c'est cette entreprises locale qui nous font nos délicieuses tartes à partir de nos propres fraises, framboises, cerises, pommes...
CAILLE-0-COCO
Des nouvelles de la petite entreprise Caille-O-Coco, de notre garçon; 27 petits cailleteaux ont éclos la semaines dernière. Nous pensions en avoir davantage, mais bon, c'est la vie. L'important, c'est que les 27 semblent en pleine forme, ça gigote dans les deux maternités!!!! Pour ce qui est l'autre couvée, les cailles sont rendues à presque 4 semaines. normalement, elles devraient commencer à pondre dans 2/3 semaines.
L'AGRICULTURE EN FLEURS
Un des aspects les plus merveilleux du métier d'agriculteur, c'est de pouvoir constater la beauté de la nature selon les saisons. Vous pouvez voir, sur les photos, la beauté des fleurs que nous observons dans nos champs et vergers. C'est de toute beauté.
C'est magnifique, mais si fragile. La période de floraison est une période très déterminante pour le reste de la saison. Les fleurs seront-elles assez butinées par les abeilles (sujet d'une future capsule d'infos), l'arrivées de petits prédateurs (insectes) ainsi que le risque de gel au sol. Si les fleurs gèlent, la saison sera compromise.
Heureusement, nous avons des moyens de diminuer les risques: l'irrigation et/ou l'application de toile (comme une couverture à grande échelle pour les champs).
Ces techniques permettent de sauver tout ce qui est au sol, mais pour les pommiers et les cerisiers, ce serait plus compliqué. Par contre, c'est rare que la température baisse assez pour affecter les fleurs dans les arbres. Souvent, c'est du gel au sol.
BONNE NOUVELLE
Le site d'achat www.achatlocal.io, offre maintenant son service d'achat en ligne aux résidents de la ville de Québec. il y aura un point de dépôt (service à l'auto) à l'Église de Saint-Pierre. Vous pourrez vous procurer certains de nos produits ainsi que ceux de plusieurs producteurs et commerçants de l'Ile d'Orléans.
Notre KIOSQUE À LA FERME demeure OUVERT les FINS DE SEMAINE pour le moment!
N'hésitez pas à partager!
à bientôt!
MERCI !!!!

lundi 25 mai 2020

LES SYSTÈMES D'IRRIGATION UTLISÉS À LA FERME LAVAL GAGNON inc. 

Puisqu'en ce temps de "sécheresse" printanière, l'irrigation est une tâche quotidienne, je souhaiterais vous partager des informations sur nos systèmes d'irrigation que nous utilisons à la FERME LAVAL GAGNON .

Nous avons 2 systèmes différents qui ont chacun leurs avantages/inconvénients: par aspersion et le goutte-à-goutte.

PAR ASPERSION:
Avantages:
- Répartition uniforme de la quantité d'eau (si pas de vent
- ne nécessite pas de travaux de labour et de nivellement de terrain
- Équipement durable (tuyaux= presque à vie)

Inconvénients:
- Pertes d'eau dues à l'évaporation des gouttelettes et au vent
- système énergivore
- exige de la manutention plus fréquente (déplacement des tuyaux d'un champ à l'autre)

PAR GOUTTE-À-GOUTTE
avantages:
- utilise 60 % moins d'eau que par aspersion
- applique l'eau directement aux racines
- uniformité dans la distribution de l'eau
- pas de perte d'eau par évaporation, érosion ou le vent

inconvénients:
- entretien plus difficile (moins visible, colmatages ++)
- coût + élevé
- durée de vie moindre

Nous utilisons les deux systèmes, selon les besoins, selon les cultures. Dans les champs qui demeurent au même endroit pendant quelques années, nous installons le goutte-à-goutte. Comme dans les fraises, les framboises, les cerises et les bleuets.

Dans les autres cultures, comme le maïs, les citrouilles et les plantations, c'est plutôt le système par aspersion. Il existe différents modèles de ce système, nous, nous avons le modèle avec les gicleurs. (voir photo)

Peu importe le système choisi, ça prend la ressource première, l'eau. Nous avons des lacs artificiels afin d'avoir assez d'eau pour irriguer toutes nos cultures. Certaines années, les lacs ne baissent presque pas, mais autres fois, on voit les lacs baisser de jour en jour.....On ne souhaite pas vivre ça trop souvent. Il faudrait alors faire le choix des cultures que l'on sauvent/sacrifient. Heureusement, la nature arrange souvent les choses pour le mieux!

vendredi 22 mai 

L'ASPERGE

Saviez-vous que l'asperge peut pousser jusqu'à 15 cm en une seule journée?
Lorsque la saison de ce délicieux légume commence, il faut normalement le récolter et le couper à tous les jours. Même que parfois, lors de journées très chaudes, il faut couper 2 fois. La saison dure normalement autour de 4 semaines.

Voici quelques BIENFAITS de l'asperge:
- Favorise l'élimination des toxines et du surplus de sel
- Aide les reins à se purifier
- Soutient la santé et le bon fonctionnement des intestins
- Contribue au bon développement du foetus
- Prévient certains cancer, maladies cardiovasculaires et AVC
- 25 calories/ 100 g
source: www.femininbio.com

MOYENS DE CONSERVER l'asperge:
- Envelopper dans linge humide ou sac plastique au réfrigérateur (4-5 jours)
- En conserve dans pot style "mason"
- Au congélateur (faire blanchir) (pour potage)

CUISSON de l'asperge
- dans l'eau (10-15 minutes )
- à la vapeur (10 minutes)
- à la cuisinière (15-20 minutes à 350)
- au four à micro-ondes: 6 à 8 minutes

L'asperge, tout comme bien des légumes, se déguste encore un peu croquant.

ASTUCE
pour enlever les filaments; peler les asperges ou couper la tige de 1 à 2 cm.

En espérant que ces informations vous aideront et que vous avez appris de nouvelles choses. Vous pouvez partager....

Il nous fera plaisir de vous accueillir à notre kiosque la fin de semaine (pour le moment). Nous avons mis des mesures d'hygiène et de sécurité (covid) afin de bien vous accueillir.

MERCI D'ENCOURAGER UNE ENTREPRISE FAMILIALE D'ICI!

Au plaisir de vous servir!

Mardi 19 mai 2020

Bonjour,
Aujourd'hui, nous avons terminé de planter nos plants de fraises. C'est très tard, mais ça va avec le printemps tardif. Je souhaite partager avec vous l'expérience de la plantation des fraises.

Tout d'abord, il faut savoir qu'il existe 2 grandes catégories de fraises, celles d'été et celles d'automne. Nous, nous produisons la traditionnelle et délicieuse fraise d'été.

Nous plantons des plants à racines nues qui mesurent 10-15 cm. Nous utilisons un planteur mécanique (1 rang à la fois) qui nécessite minimum 3 personnes (un chauffeur de tracteur + 2 pour mettre les plants). Idéalement, il faut aussi quelqu'un qui suit en arrière afin de s'assurer que les plants sont bien plantés; c'est-à-dire qu'ils ne sont pas trop enterrés ni trop sortis de terre. Comme vous le voyez sur les photos, le planteur a un réservoir d'eau. À chaque plant, il y a de l'eau qui tombe, ce qui aide à une bonne reprise.

Voici le fonctionnement du planteur:
Chaque personne a un bac avec les plants, en alternance, elle en dépose dans les pinces qui tournent. Quand la pince arrive en bas, elle ouvre et dépose le plant dans un sillon fait par le socle du planteur et de l'eau tombe avant que des roues referment le trou autour du plant. Et ainsi de suite pour finalement faire des champs complets.

En photo, j'ai aussi mis une fiche d'informations sur les fraises qui sera affichée à la ferme cet été.

SURVEILLEZ NOUS PROCHAINES PUBLICATIONS NOUS ALLONS ANNONCER L'OUVERTURE DE NOTRE KIOSQUE DANS LES PROCHAINS JOURS POUR Y VENDRE DES ASPERGES......

MERCI BEAUCOUP ET AU PLAISIR!

HISTORIQUE 

Depuis 1783, la ferme Laval Gagnon est une ferme familiale au cœur de l’île d’Orléans à Québec. Située à Sainte-Famille sur l’Île d’Orléans, elle occupe une superficie de 62 hectares. Elle borne le fleuve jusqu’au mitan de l’île, soit d’une longueur d’environ 3 kilomètres.

D’une agriculture de subsistance au 18ème siècle, nos ancêtres passent peu à peu à une agriculture plus spécialisée ; la pomiculture. Les premiers pommiers ont été plantés au début des années 1910 par Pierre Gagnon. Ensuite se fut le tour de l'arrière-grand-père de Pierre-François, Elzéar, son grand-père Iréné, son père Laval et maintenant lui-même,  fils unique et propriétaire depuis 2014.  Présentement, ses deux parents sont actifs dans l’entreprise en plus de sa conjointe Marie qui s’implique de plus en plus.  Tous ensemble travaillent en espérant que leurs deux enfants, Tommy et Dalie, prendront la relève lorsque le moment sera venu, s’ils le désirent.

La maison ancestrale construite au début du XVIIIe siècle existe toujours mais n’appartient plus à la famille Gagnon.

La grange d’origine a été construite en 1951, mais malheureusement elle a été détruite.  Elle a été une perte totale en mai 2013 lors d’un incendie majeur.  Nous avons maintenant une construction neuve comprenant un entrepôt réfrigéré et une salle d'emballage avec un revêtement intérieur respectant les normes alimentaires.  

Depuis les années 1940 jusqu’à aujourd’hui, d’autres cultures s’ajoutent à celle des pommes ; des fraises, des framboises, du maïs sucré, des citrouilles ainsi que des glaïeuls.  Aussi, depuis 2012, nous cultivons des cerises.  

À la ferme Laval Gagnon, nous offrons une production traditionnelle.  Nous sommes fiers d'être membre du R.L.I.O, le Réseau de Lutte Intégrée Orléans.  Nous avons à coeur l'environnement et les générations futures.